Femme de people, saison 1, épisode 2 : 

"Madame est sortie"

Résumé : Assommée par la révélation de sa liaison avec l'acteur Michael Owen, Alice se terre chez elle quand quelqu’un sonne à sa porte…


J’avais un peu le cœur à cent à l’heure, j’étais en même temps passablement chbleurp écœurée, quand j’ai réussi à me traîner vers l’Interphone. Il était genre midi, j’étais toujours en combi, pas lavée, pas maquillée, j’avais fumé tout ce qu’il me restait, soit un demi-paquet. J’ai vu ma tête dans le miroir de l’entrée : je ressemblais pas encore à mon arrière-grand-mère, Félicité, mais ça en prenait gentiment la pente... Si c’était Michael, l’allait pas être déçue, la star aux trois Oscars ! J’ai décroché le combiné sans pouvoir articuler un mot. « Alice Hiver ? C’est « Wouala », vous pouvez ouvrir s’il vous plaît ». Non, mais le culot, j’y crois pas ! Y’en a qui doutent de rien, je te jure ! Je sais pas comment ça m’est venu, c’est sorti tout seul : —« Madame est sortie », j’ai répondu en mode distant-détaché, avant de raccrocher et de redécrocher aussi sec, histoire d’avoir la paix. On n’allait pas non plus y passer la journée.
« Madame est sortie », celle-là, fallait quand même la trouver… Faut dire que j’ai une adresse qui en jette : 6 rue Matignon, ça peut faire illusion... En vrai, j’habite un grenier aménagé. Le loyer correspond pile poil à ce que je peux payer : 850 euros, cc. Je suis journaliste. Enfin, j’étais. Il y a trois mois, le journal où je travaillais a été racheté et je me suis fait virer. Une semaine plus tard, par hasard, j’ai découvert que mon « fiancé » était non seulement marié mais père d’un nouveau-né : Léa, trois mois. Sur le coup, j’ai trouvé ça tellement cliché, tellement loi des séries toute pourrie, que j’ai décidé de rigoler. Quand, dans la foulée, Centre Emploi a paumé mon dossier, les zygomatiques ont commencé à un peu me tirailler, là et là… Heureusement… heureusement, il y a les amis, les vrais. Qui sont pas forcément ceux auxquels tu penses en premier. Un matin de mai, le 11, je crois, j’ai reçu un message de Didier. C’est comme ça que tout a commencé.


Publié sur elle.fr le 21 juillet 2015