Femme de people, saison 2, épisode 5 : 

La daube provençale

Résumé :  A peine remise de sa première sortie avec Mike, Alice le découvre au jardin en compagnie d’Evangelina Belle et Matt Bid, the most famous couple d’Hollywood

 

A mesure que j’approchais, je sentais sur moi le regard de plus en plus pesant, de plus en plus glaçant d’Evangelina — les filles, c’était pas ses copines, visiblement. Mike a tout de suite senti le truc. D’un bras, il m’a attirée vers lui, fait asseoir sur ses genoux en me serrant fort : « Evie, Matt, je vous présente Alice, qui m’a sauvé la vie. Cet après-midi, elle nous a encore sortis d’un foutu pétrin. Faut être trèèès gentil avec elle ! » Matt m’a fait un clin d’œil : « Il en a de la chance, Michael ! » J’ai rigolé. Evangelina a froncé le sourcil et s’est levée : « Mike, désolée, faut qu’on y aille. On se voit demain soir. Au revoir, mademoiselle ! » « Au revoir, madame », j’ai failli lui lancer. Non, mais quelle connasse ! La vraie femelle, dans toute sa splendeur… Je supporte pas ces femmes qui n’aiment pas les femmes, qui sont toujours en compétition avec elles. Elle a tout : la beauté, l’argent, la gloire, un mari à tomber, des enfants à croquer, qu’est-ce qu’elle a besoin, encore, de se mesurer le kiki — avec moi, en plus ! Mike, qui devine toutes mes pensées, a pressé doucement mes mains pour me calmer. Matt nous a regardés un peu déconfit, a haussé les épaules en murmurant « sorry » et s’est levé pour partir. Evangelina avait déjà disparu au bout du jardin.

« Ma douce, je suis désolé. Evie déteste les femmes, mais Matt est une vraie crème, tu verras. Je les ai invités à dîner demain soir, ça t’embête pas ? » —« Ben, c’est pas comme si j’avais le choix », j’ai maugréé. P… ! Rien que l’idée de cuisiner pour l’autre, là, j’avais envie de sortir les poings. Sans compter qu’avec son obsession de la minceur, elle devait pas manger n’importe quoi, Cruella — c’était bien le genre à boire de l’eau chaude et à bouffer des graines de lin. J’ai vérifié sur le Net : bingo ! Rien que des amandes et du boulgour ! Au moins, ça allait être simple à préparer. Pour les garçons et moi, j’ai décidé de me surpasser : petits farcis niçois, daube provençale, gnocchi alla romana, mesclun, fromage et framboises. Histoire que ce soit gourmand à souhait, je suis passée au Petit Duc acheter des fruits confits et des calissons de Saint-Rémy. J’étais en train de retirer les bouquets garnis quand, d’un coup, j’ai senti deux mains m’agripper. Deux mains longues et fines qui, définitivement, n’étaient pas celles de Mike.